fbpx

Voilà un sujet que je souhaite aborder de plusieurs manières !

Pour ceux qui n’ont pas vu ma première vidéo je vous mets un lien : cliquez ici.

Vous devez savoir que ceci est mon combat, et je ne suis pas objectif, je l’admets.

Je vais quand même vous introduire des petits éléments et vous amener des précisions me concernant, pour que nous puissions dresser un tableau général.

 

LINFLUENCE

 

influence tv immobilier company

 

J’ai un profil que j’ai toujours qualifié moi-même d’atypique. Mais nous aimons tous nous trouver un qualificatif pour nous présenter. Si je devais vraiment pousser l’analyse, ainsi donc être précis, je devrais dire que la chose qui me caractérise le plus, c’est que je déteste par-dessus tout subir.

En effet, je déteste toute chose sur laquelle je n’ai aucune influence. C’est comme ça.

Par exemple je ne pourrais jamais être entraîneur de sport. Je ne supporte pas regarder les autres faire quelque chose. Je dois automatiquement faire avec eux.

Par exemple je ne supporte pas être passager dans une voiture, je préfère conduire.

Un autre exemple, je n’ai jamais bu une goutte d’alcool. Je ne supporte pas être dans la non maîtrise de ma personne.

La liste pourrait être encore longue… Et finalement vous imaginez facilement avec cette donnée, comment et pourquoi je peux haïr la télévision !

Pourtant la chose n’est pas aussi simple que cela. Je suis un enfant de la génération télé, donc ceci n’est pas une équation à 2 inconnus !

 

Avant d’aller plus loin, je dois vous donner un conseil. Vous aussi, vous devriez chercher à savoir ce qui influe sur vous et ce sur quoi vous pouvez influer.

 

Un bon investisseur sait (selon moi) faire cette distinction. Non seulement pour en jouer, mais aussi pour savoir se positionner. Au début, ce n’est pas évident, mais finalement c’est une chose totalement réalisable.

A vous donc, de travailler cet aspect de votre personnalité.

La bonne nouvelle c’est que cela se travaille !

 

Génération Club-Dorothée

 

Club-Dorothée-immobilier-company

 

« Pas de pitié pour les croissants ! ».

Je suis né en 1982, donc j’ai vécu cette époque, peut-être comme vous ?

On dit toujours : c’était mieux avant !

Mais en réalité je ne suis pas sûr que ce soit le cas. Je pense que depuis que les médias existent, la télévision a une influence sur nous, et peu importe l’époque.

Le premier problème, c’est le temps d’exposition. Ce temps doit être mis en corrélation avec la publicité que nous ingurgitons et les conséquences que peut avoir cette dernière sur notre comportement

Vous trouvez cela débile ? J’étais comme vous, avant. Je me disais : « la télé ne me touche pas, je suis plus fort (mentalement) que ça ! ».

Pourtant je vais vous donner un premier exemple : Lors d’une discussion entre amis, essayez d’abordez le sujet des voitures et de la sécurité routière, et essayez de savoir quel genre de voiture est la plus sûre pour vos interlocuteurs.

A tous les coups, on vous répondra un 4 X 4 !

Et souvent la raison sera, tu comprends on y est en hauteur… blablabla

Pourquoi est-ce que j’affirme cela ?

D’abord sachez que la hauteur est la raison pour laquelle un 4 X 4 n’est pas sûr. Lors de crash tests, il s’est avéré que le véhicule se retourne et fait un tonneau, ce qui n’est absolument pas le cas avec une berline, donc plus sûre.

Mais voilà, la pub est passée par là, et notre cerveau a des réactions primitives.

Je m’explique immédiatement. Lorsque vous verrez une pub de la sécurité routière, regardez ce qui suit : La publicité d’une voiture ! Et là, après avoir vu des accidents, on nous montre une voiture, généralement un 4 X 4. Ainsi notre cerveau inconsciemment l’associe à la sécurité.

Et voilà comment nous avons l’impression que les 4 X 4 sont des véhicules sécuritaires.

 

C’est un exemple un peu bateau mais que j’ai vérifié du temps où je regardais la télévision. Du coup, je ne peux que confirmer ce fait. Mais cela a peut-être changé depuis, je n’ai plus de quoi le vérifier… hum, hum, vous le ferez pour moi…

 

 

Excessif ?

 

lavage-de-cerveau-immobilier-company

 

Le suis-je ? Je pense que oui… Pourtant, parfois j’ai l’impression que non. Mais ce n’est pas le sujet, en réalité je commence par ce point pour vous montrer une première chose qui est la suivante : J’ai vécu durant 2 ans, sans internet, sans télévision et sans radio.

Ce n’était pas en 1850 non, mais entre 2011 et 2013.

 

Pourquoi ?

J’en avais assez, pour ne pas dire un trop plein ! Le pire pour moi était le journal du soir. Je me souviens très clairement, un matin, m’être rendu compte que j’étais déprimé de la veille. La crise, le chômage, les problèmes, la guerre je ne sais trop où, … et surtout une redondance dans des faits qui au fond n’ont aucun impact concret sur ma vie, sur nos vies. Cette impression que ma mémoire est utilisée pour une chose qui n’a aucune utilité, pire une sensation d’abus des médias sur certains points.

Mais au final, je me suis dit, tu te pollues l’esprit et çà t’énerve pour rien. La télévision est un choix, j’ai choisi de la « geler ». Ainsi j’ai tout arrêté. J’ai un ordinateur et internet, donc je ne suis pas coupé à 100% du monde, par contre quand je rentre le soir, je me sers de mon écran essentiellement pour visionner des films que je choisis.

Je ne vais pas vous mentir, les premières semaines, voire même les premiers mois, c’est déroutant. Je ne vais pas dire que je m’ennuyais, car ce n’est pas vrai. Mais j’ai un peu tourné en rond. Puis, même si au début je jouais aux jeux vidéo sur ma console, car ce sont des habitudes difficiles à passer, j’ai vite commencé à réaliser que tous les soirs c’était juste impossible.

Alors j’ai commencé par changer le contenant. C’est-à-dire que je me suis mis à regarder des films, et pour ce faire, autant joindre l’utile à l’agréable, je me suis mis à visionner les films en Anglais, pour apprendre la langue. Cela m’a bien stimulé, mais c’était insuffisant ! Je dois quand même vous préciser que depuis, j’ai fait d’énormes progrès dans cette langue…

Le côté redondant étant toujours là, j’ai commencé à chercher d’autres choses. C’est ainsi que je me suis remis à lire. Ouh la la… le gros mot !

Car oui, il faut le reconnaître au départ ce n’est pas gagné. Quand un drogué de la télévision prend, ou plutôt reprend la lecture, c’est vraiment étrange. Soyons quand même honnête ; quand j’étais petit, j’étais un gros lecteur. Puis la technologie et le monde moderne a ravagé cette passion. Mais soyons toujours honnête, je l’ai bien voulu, personne ne m’y a obligé.

Alors voilà, j’avoue que lorsque je lisais quand j’étais plus jeune, c’était des livres, type roman. D’ailleurs, je dois avouer que je n’avais pas conscience de ce que peuvent contenir certains livres. J’étais sur une image assez restreinte de la lecture, sans me douter de l’impact qu’elle pouvait avoir dans ma vie.

Mes derniers livres lus c’était en 2002, et cela concernait essentiellement de la philosophie. Plus particulièrement, mon dernier livre était : « L’Ile des Gauchers », que j’ai d’ailleurs adoré.

Lorsque je recommence à lire, je choisis le livre de Napoléon Hill : « Pensez et devenez riche ». Livre que je dévore et qui me marque définitivement. J’en garde un souvenir encore aujourd’hui, spécialement sur les passages concernant Henry Ford. C’est une fabuleuse lecture que je conseille, pour ceux que cela intéresse.

Ensuite, je commence à lire des livres en tout genre, dont certains sont même assez inattendus en ce qui me concerne ! Je pense entre autres à des livres de séduction qu’on m’a donné. J’avoue au départ ne pas être emballé et même avoir déclaré que ce genre de lecture n’était absolument pas pour moi. Pourtant, j’ai beaucoup aimé, j’ai même bien rigolé ! Je recommande d’en lire, ce sont des lectures qui malgré tout, vous apprennent un tas de chose sur nous-même et nos comportements.

Je vous parle de cela, car toutes ces lectures m’ont transformé. A tel point qu’aujourd’hui j’ai beaucoup de mal à regarder la télévision. J’ai même une réelle aversion pour les journaux télévisés. La dernière fois que j’en ai eu devant les yeux, j’ai tenu 5 minutes. Cela m’est insupportable, j’ai l’impression d’avoir en face de moi une personne qui essaie de me raconter des « conneries » et qui me dit : « mais si, c’est vrai. On est à la télévision, ce ne peut être que la vérité ».

Honnêtement, si ces personnes étaient à côté de moi et qu’elles déblatéraient ces idioties, je quitterais la pièce sur le champ, de manière impolie. Mais heureusement, on peut encore ne pas avoir la télévision chez soi !

 

Etudes réalisées sur son impact

les ondes et la tv immobilier company

 

Alors voilà un point crucial. J’ai lu des rapports d’expérience concernant la télévision, et je dois vous avouer que cela fait peur. Vous allez voir, le contenu est surprenant. On ne pense pas forcément à cela quand on dit que la TV est mauvaise.

 

Je ne sais pas vous, mais moi on m’a souvent dit : « les ondes sont nocives ».

Pas vous ?

Ben je n’ai rien trouvé à ce sujet concernant les ondes ! Alors si vous avez un lien ou quoi que ce soit concernant ce point, je suis preneur.

 

Par contre, voilà ce que j’ai trouvé et qui m’a fait froid dans le dos : Le mode de fonctionnement de la télévision est en cause.

Tout d’abord, la télécommande et le fameux zapping. Cela crée en fait une lacune au niveau de la concentration. Les chercheurs après de nombreux tests, ont réalisé qu’un individu regardant la télévision, tout en zappant de manière régulière, a des troubles de la concentration. Cela engendre un ensemble de phénomènes que je ne suis pas capable de vous retranscrire ici, et qui ont des incidences au quotidien sur nos vies !

 

Mais ce n’est pas le pire. Le plus grave est une étude faite en parallèle, qui montre que de toute façon, même sans zapper, le système de publicité fonctionne avec une succession rapide de différents « spots publicitaires » qui eux-mêmes créent des incidences au niveau sonore et visuel, impliquant pour notre cerveau une demande constante d’informations, et simultanément une incapacité à rester concentrer longtemps sur un même sujet.

 

Pire ! Il est prouvé, toujours dans la même étude, que les enfants de très jeunes âges, type nourrissons, dans leur parc avec la télévision en fond sonore, sont eux aussi atteint.

 

En fait les publicistes incorporent des sons qui impactent la conscience et attirent de manière animale notre attention sur l’écran.

Dans le test, les enfants ayant la télévisions en fond, sont (je ne suis pas sûr du chiffre) 4 fois moins attentifs que ceux qui n’ont pas la TV.

Pour moi c’est effrayant.

 

Concernant les enfants et adolescents, je voudrais donner mon avis sur un point qui me fait beaucoup réfléchir.

Nombre de personnes critiquent le système scolaire tel qu’il est fait actuellement. Je dois vous avouer que j’en fais partie.

Un jour je parlais avec un ami de l’école, et je lui ai opposé le fait que ses enfants ont la télévision dans la chambre, tentant de lui prouver que c’était mauvais.

À force de discuter je lui ai posé cette simple question : « Comment veux-tu qu’un professeur avec son pauvre programme soit plus intéressant que la télévision ? »

Je pense en effet que les professeurs aujourd’hui sont en concurrence directe avec l’ensemble de nos médias. Il devient donc impossible de rendre les programmes plus ludiques, voire plus intéressants. De ce fait, la TV a pris le pas sur le savoir.

Pourtant je souhaite de tout cœur, avoir tort.

 

 

Un zeste de provocation

 

provocation télévisuelle immobilier company

 

Soyons arrogant une seconde.

La télévision, un outil qui glorifie l’immobilisme au profit de ceux qui ne sont pas influençables.

Toutes ces personnes qui regardent la télévision, je les imagine allongés sur leur canapé avec la télécommande, les chips … et la surcharge pondérale. Cela va avec l’image.

Pire du pire, ceux avec la télévision dans la chambre, prétextant le refrain débile : « J’en ai besoin pour m’endormir ! » Réellement ils devraient plutôt déclarer : «  J’en ai besoin dans la chambre pour arrêter la masturbation. Cérébrale… la masturbation ». Avec une télévision dans la chambre, il ne peut se passer rien d’autre ! Cette phrase fait écho à mon titre un brin provocateur…

 

Le point, c’est que du coup j’ai moins de concurrence !!! J’ai du culot ? Oui c’est vrai. A méditer.

 

Au final vous ferez bien ce qu’il vous plait, et je ne serai pas là pour vous juger. Mais pensez une seconde à ceci :

Notre corps est ce qu’il mange.

Notre esprit est ce qu’il apprend.

 

Qu’apprenons-nous à la télévision ?

La télévision met notre cerveau en état végétatif, prêt pour la consommation.

 

La TV, un divertissement ?

 

divertissement immobilier company

 

C’est soi-disant le cas. C’est bien cela la vocation de nos chères entreprises visuelles. Nous divertir. A quel prix ? Je me le demande parfois.

La télévision apporte des moments de détente selon ce qu’on y regarde.

Je dirai qu’il y a de bons et de mauvais programmes. En fait c’est nos comportements qui font que cela devient néfaste ou pas.

D’ailleurs, la télévision en soi n’est peut-être pas si mauvaise, mais le comportement, la place que l’on donne à l’objet dans nos vies, lui confère un aspect pas toujours enrichissant.

 

A ce sujet, j’ai deux théories :

 

La première concerne le fait que comme tout objet, soit nous le possédons, soit c’est l’objet qui nous possède.

Il y a des personnes dont les objets les possèdent, et ils y sont tellement attachés que cela devient dérangeant. A l’image de la drogue. Voyez-vous de quoi je parle ?

Je pense que la télé a parfois cette tendance. Notamment quand elle devient la « nounou » des enfants.

 

Ma deuxième théorie est plutôt un état de fait. Lorsque l’on rentre chez les gens, tous les meubles sont orientés vers la télévision. C’est fascinant. Et mon jeu favori, surtout quand je suis invité et que mes hôtes allument la télévision en fond (pour, comme ils le disent, avoir une présence) consiste à me placer devant la télévision et à observer leurs réactions. Il y a alors comme une gêne ! Quelqu’un est dans le champ… Moi en l’occurrence.

Pour observer les réactions, amusez-vous à le faire… C’est riche d’enseignement.

 

Se divertir : OK, mais cela doit à mon avis rester ponctuel, et non devenir une drogue. La structure de la télévision c’est vraiment qu’au fond on ne choisit rien. On nous impose les invités, les sujets et au final la réflexion.

J’ai vraiment ce sentiment que dès l’instant que la télévision touche à notre réflexion, le divertissement est mort. Pourquoi je dis cela ?

Je vois trop souvent des personnes qui pensent que ce qu’il y a à la télévision est forcément vrai. En ce qui me concerne, je dirai l’inverse. Pire, certains parlent d’un 4ème pouvoir… C’est peut-être vrai, mais je souhaiterais que cela soit faux. Du coup cela implique de se demander où est le divertissement ?

Pour illustrer les propos du 4ème pouvoir, rien de mieux que ce documentaire édifiant : Regardez-le jusqu’au bout. J’ajoute une deuxième vidéo bonus…

 

 

 

Pour conclure !

 

Je ne vous dis pas : « Ne regardez plus la télévision ».

Je ne pourrai jamais dire cela. Même si tout l’article que vous venez de lire sous entend l’inverse, je dois l’avouer.

Au risque d’en décevoir beaucoup j’aime de temps en temps regarder la pollution télévisuelle comme une série ou même la téléréalité, pour me divertir. En fait, j’effectue ma sélection au moment où je l’ai décidé grâce à internet.

Cela me détend, et je peux être un gros accroc lobotomisé de ces émissions (enfin plutôt les séries en VO pour être exact). Je pense à « Vikings » qui m’a été passé très récemment et dont je n’ai décroché qu’à la fin du dernier épisode de la dernière saison. Mais s’il n’y avait que ça, ce serait gérable, mais il y a Game of throne, et d’autres…

 

Comment j’opère ?

Mon comportement télévisuel n’est pas du style tous les soirs. Mais plutôt, je fais mes choses, je stocke l’ensemble de la série, puis je la regarde comme un film en une seule fois.

C’est ma façon de regarder la télévision.

 

Je ne regarde pas ou très peu de documentaires et de journaux TV. Tout simplement parce que j’estime être face à des émissions téléguidées. J’ai l’impression que l’on me manipule, bref que l’on abuse de moi. Certaines émissions on un effet d’annonce qui laisse présager une énorme promesse : du genre on vous délivre la vérité, rien que la vérité. Et au final c’est toujours un mensonge et rien ne colle à l’effet d’annonce.

 

Alors, certes vous pouvez penser que les séries c’est débile, mais la différence est que c’est annoncé. Si par hasard il y a un passage intelligent (ce qui est rare) c’est du plus et de l’inespéré.

En bref je préfère qu’on dépasse ce que l’on prévoit, plutôt que de prévoir l’inatteignable.

Je n’aime pas les promesses en l’air et encore moins les mensonges avérés. C’est souvent le cas de tous les programmes qui se veulent sérieux et sincères, et qui pourtant ne le sont pas.

 

Donc je ne suis pas le meilleur prêcheur, mais sincèrement, nous avons mieux à faire.

 

Il y a peu de temps, j’ai découvert qu’un ami très proche, avait adopté mon style de vie télévisuel. C’est-à-dire plus de télévision ; un écran et des séries en VO triées sur le volet.

Et il m’a déclaré ceci :

– « Punaise, j’ai honte, je ne suis plus au courant de rien, je vie dans mon monde et dans ma bulle… Parfois les gens parlent de choses graves et je ne suis même pas au courant ! »

 

J’ai bien rigolé avant de lui dire ceci :

– « Tu es plus heureux comme ça, non ? »

– « Oh oui ! » m’a-t-il répondu.

 

Une réponse faites avec force, et qui venait du cœur…

– « Alors ne te soucie pas du reste ».

 

Je ne sais pas si mes paroles l’ont réconforté ou même aidé. Mais je sais qu’il ne veut plus entendre parler de la télévision, et que depuis qu’il a adopté ce style de vie, il est plus heureux. Quoi demander de mieux ?

 

En fait, ceux qui sont informés, de surcroît par la télé, le sont-ils vraiment ? Vous êtes-vous déjà posé cette question ?

 

A votre tour ! Débranchez le cable blanc qui relie votre écran à votre antenne, jetez-le, et libérez votre esprit ! C’est un challenge, mais le jeu en vaut la chandelle. Et si vous le souhaitez, allez chercher vous-même vos informations… dans la lecture. Pourquoi pas ?

 

Qui d’entre vous, n’a peut-être déjà plus la télévision ?

 

Laissez-vos commentaires et aidez ceux qui n’ont pas franchi le pas. Mais qui grâce à cet article et cette vidéo vont le faire…

 

Tenez-moi au courant.

 

P.S. : Quel rapport avec l’investissement immobilier ? Pendant que vous regardez la TV, je lis des livres. La moyenne en France c’est 4heures/jours je crois… Imaginez ce que je peux lire et/ou faire durant ce temps qui le plus souvent est perdu !

Bref, Arrêtez la Télé ! 😉

Télécharge les 100 Premières pages de Devenir Riche Sans Argent !