Quel est le synonyme de problème ? C’est la solution ?

Je n’ai pas la prétention de pouvoir régler tous vos problèmes, mais je peux peut-être vous souffler un petit truc ! Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais chez ceux qui réussissent il y a une chose d’assez… énervante !

Quoi ?

Eh bien leurs faiblesses sont souvent leur force. Je me suis longtemps demandé pourquoi ? Je n’ai pas la réponse ultime, mais j’ai bien une petite idée.

 

Je me prendrai donc en exemple ! Je n’ai pas les moyens d’investir dans l’immobilier, et de me payer une belle voiture. Dans mon cas, c’est soit l’un, soit l’autre. Mais cela ne me dérange pas outre mesure car j’ai fait un choix et me suis donné des objectifs.

 

Seulement, lorsque je regarde certaines émissions , je vois des personnes « fortunées » qui ont de nombreuses voitures de luxe coûtant très cher, sensées donc leur couter de l’argent, et ceux-là même arrivent à monter un business autour d’un poste de dépense énorme !!! Comme exemple, je vous propose cette vidéo

 

 

Là je me dis : « mince, je suis mauvais. »

 

Et puis il y a peu de temps, alors que j’étais avec ma mère chez le garagiste, pour aller changer son train arrière de pneus, Je me mets à discuter avec un homme d’un certain âge, tout ce qu’il y a de plus normal. Je le prends pour un collectionneur, j’aime les vieilles autos, la discussion n’a pas de mal à démarrer sur sa voiture : une vieille Jaguar de 1960, un coupé ! Nous parlons avec passion, puis je m’attarde donc sur la collection que je le soupçonne posséder ! Et là, surprise ! il n’est absolument pas collectionneur…

Je suis un peu perplexe, le véhicule est remarquablement entretenu, et qui plus est, rare. Je lui pose quelques questions… Et là tout naturellement ses réponses coulent sous le bon sens.

Il m’explique qu’il a passé sa vie à acheter des voitures de type Renault essentiellement, puis à les revendre. Chaque revente était une plaie pour lui ! La décote, la négociation ; il me confie perdre trop d’argent, au point d’en être agacé. Alors il observe donc dans son entourage, et constate que l’un de ses amis, passionné de Porsche, perdait moins d’argent que lui ! Il regarde le marché, mais ne le sent absolument pas. Le coût, le fameux contrôle fiscal dont tout le monde parle… Il est un peu effrayé, et de toute façon, il me dit ne pas avoir les moyens.

Alors, il décide de se tourner vers le marché de l’occasion, et en particulier les voitures anciennes. A force de regarder, il ne peut s’empêcher de penser qu’il tient une solution !

Il franchit le pas et achète donc le modèle que j’ai sous les yeux pour 20 000 €uros, il y a de cela environ 10 ans. Ce même modèle qui est coté actuellement 50 000 € !

Il me dit que c’était la première fois qu’il gagnait de l’argent avec une voiture. Du coup il en a acquis une seconde, de collection aussi !

Je suis resté un peu bête, je l’avoue. Car il s’est simplement décidé à acheter autre chose que ce dont il avait l’habitude de consommer.

En l’écoutant cela paraît aussi simple que cela ! Et je me dis alors pourquoi ne l’ai-je pas encore fait ?

Depuis, je repense à cette histoire, car je n’ai pas de joli voiture et du coup j’ai décidé que je m’en achèterai une !

Où je veux en venir ? Et d’où le titre : Quel est le synonyme de problème ?

La réponse serai plutôt : “J’ai la solution !” Je ne sais pas si mon jeux de mot est fonctionnel ? A vous de me le dire dans les commentaires !

Je pense aux personnes qui ont de l’argent. Que font-elles ? Elles investissent dans des choses dont personne ne veut et qui souvent sont rares. Or un produit, une fois rénové avec goût, peut avoir une toute autre « aura » ! Comprenez que la vieille Austin Mini pleine d’herbes au fond du jardin, peut plaire à tout le monde si elle est rénovée dans la tendance du moment.

Plus récemment, mon patron m’a dit quelque chose comme ceci : « La mode, c’est prendre un produit dont personne ne veut, le rendre populaire au point où tout le monde se met à le porter. Et là, il n’est plus à la mode puisque tout le monde le possède. »

Finalement, j’en ai déduit que la mode c’est avoir ce que personne ne peut posséder.

Je ne sais pas si je retransmets avec justesse ses paroles, mais c’est ce que j’ai compris. Et j’ai trouvé cela… percutant.

 

En fait les personnes qui peuvent se le permettre, dépensent suivant leurs lubies, et transforme un objet rare pour le rendre attirant. Si bien que même une voiture (ou n’importe quoi d’autre) qui pour bon nombre est un gros poste de dépense, eux vont réussir à le rendre rentable du fait de la rareté. Pour suivre l’exemple, les voitures de luxe se louent pour des mariages ou autres événements ponctuels, car au vue de leurs coûts ce n’est pas rentable de se les payer !!!

 

Et c’est la tout le « génie » de la chose. Arriver à faire de nos faiblesses une force

Alors, ce n’est pas évident, même compliqué, mais si on y parvient, je pense que l’on ne peut que s’en sortir.

 

J’ai pris l’exemple de la voiture car dans mon cas il s’agit du poste le plus complexe à gérer. Je n’ai jamais réussi à m’en sortir avec les voitures. C’est un peu : je t’aime, moi non plus.

 

Une voiture trop belle signifie : ennuies.

Dans ma région, les personnes sont plutôt jalouses. Dans mon entourage une personne avec une voiture de luxe a eu droit à plusieurs vandalismes gratuits sur celle-ci. Si bien qu’aujourd’hui il s’est payé un logement à l’étranger dans lequel il possède belles voitures, il a un bateau… etc. En France, il roule avec un véhicule dit normal.

 

Par contre, un véhicule en mauvais état, signifie aux yeux des gens que vous n’êtes pas crédible !

Un jour j’ai visité un bien que je pouvais me payer. Je suis arrivé avec une vieille Xantia Citroën qui me servait sur mes chantiers. A la fin de la visite j’ai fait une offre au vendeur. Il m’a laissé entendre qu’à la vue de ma voiture il ne me prenait pas au sérieux. Finalement son bien ne s’est jamais vendu et plus tard il m’a recontacté !!

 

Aujourd’hui, j’ai acheté une voiture de société. Mais cela reste une voiture de travail. Je ne roule qu’avec cela. Mais j’avoue que j’aimerais avoir une voiture de collection. Un véhicule plus personnel, qui me plaît… Si je franchis le pas je ferai un article !

 

En fait, toute cette réflexion pour vous dire qu’en essayant de produire quelque chose avec ce que l’on a déjà, on peut quelquefois apporter un bon nombre de réponses à nos problèmes.

 

Et surtout réfléchissez à cette réflexion que je répète : « Faire de ses faiblesses une force. »

 

Et vous, y arrivez-vous ? dites-le moi.

1 thought on “Quel est le synonyme de problème ? C’est la solution ?

  • Super article sur les “problèmes” comme je dis toujours à mes équipes, à chaque problème sa solution. Et s’ils ne trouvent pas de solution, toujours laisser celui-ci de côté et avoir un regard neuf 🙂

Laisser un commentaire