Olivier Delamarche

Un économiste, et pas n’importe lequel, est invité chez moi. Olivier Delamarche nous donne son avis sur l’immobilier !

Si vous connaissez Olivier Delamarche, il est réputé pour son franc-parler et son avis tranché.

Mais avant de vous laisser regarder cette interview un peu longue certes, mais de surcroît très intéressante, je voudrais vous préciser certains détails importants.

Je ne connaissais pas Olivier Delamarche avant cette interview. Il est intervenant sur BFM TV, et pourtant je ne l’avais jamais vu auparavant. Je n’ai pas la télévision, donc je suis un peu… coupé du monde. Alors, comment ai-je donc connu Olivier Delamarche ? J’ai un ami (nous avons tous des amis…) qui est pour ainsi dire un vrai FAN de lui. En discutant avec celui-ci, il me déclare :  » Ce serait vraiment intéressant d’avoir l’avis de M. Delamarche sur l’immobilier… » Je ne sais si c’est son avis qui l’intéresse ou si c’est le Fan de l’homme qui l’ont poussé à faire cette déclaration, mais la phrase était lancée… Et pour moi, c’était suffisant.

Merci à toi Christophe T. (il se reconnaîtra), de m’avoir incité et surtout lancé dans cette aventure. J’ai découvert un homme brillant et dont j’apprécie les positions.

 

Olivier Delamarche

olivier-delamarche

C’est un gestionnaire de fonds entendu, qui intervient régulièrement sur BFM. Mais il est aussi et surtout à l’origine des Econoclastes .


econolastes

Ce groupement a pour vocation de vous faire réfléchir sur la politique et l’économie mise en place sur les 5 Continents. Tout en restant ouvert à toutes idées et réflexions, le but est de se donner les moyens de contribuer à améliorer notre pensée mais surtout de proposer une piste alternative pour construire votre patrimoine.

J’espère que mon résumé est conforme à l’idée de base,  sinon je vous invite à me corriger dans les commentaires.

 

L’interview

J’ai réellement apprécié nos échanges, et je dois avouer que j’ai adoré le point de vue d’Olivier Delamarche, et bien entendu son franc-parler !

J’attire votre attention sur certains éléments, dont les chiffres en référence dans cette interview, qui sont à mon avis d’une grande pertinence.

Je ne vais pas vous refaire l’interview, je vous laisse donc la découvrir ici :

9 commentaires sur « Olivier Delamarche »

  • la vidéo devrait passer à heure de grande écoute sur Antenne 2 !!!!
    ensuite je veux bien payer une redevance tv plutôt que la bêtise et le buzz pour abrutir nos concitoyens

    en attendant la tv il n’ y en a plus ..heureusement il y a internet et les blogs des « rebels intelligents » comme dit un certain youtubeur 🙂

  • pour faire suite au commentaire précédent ,quelques lignes très rapides

    Tout d’ abord , merci. Vidéo et contenu de qualité et très très intéressant d’ avoir le point de vue de Mr Delamarche dont je partage les points de vue et l’ analyse sur la soit disante » crise » ..larvée car elle s’inscrit dans la durée.Propos et analyses pertinentes

    quelques précisions toutefois sur la suite immédiate ( à environ 27 à 30 minutes d’ entretien). Mr Delamarche vous répond que n’ ayant aucune « conviction » il préconise de diversifier puisque c’est selon lui difficile d’ anticiper dans le contexte économique actuel.
    Le marché est, en effet, attentiste et ce pour plusieurs raisons ( les élections US / changement imminent ou pas de politique monétaire de la Fed etc… avec comme toile de fond ce qu’il explique des difficultés actuelles et à venir ….le Brexit , la BCE et l’ Union à mon sens dans une panade plus grande que la banque d’ Angleterre ..je me sentirais plus zen avec un Carney aux commandes …bref

    précisions, car il faut comprendre que sa démarche est autre que celle d’un épargnant, petit investisseur landa quand il dit qu’il n’ a pas de conviction et qu’il ne fait aucun choix de conviction.
    A ses propos, je devine (bien que n’ ayant pas lu le mandat de gestion proposé par sa société de gestion de portefeuille, ) que Mr Delamarche est un gérant « value » et orienté « long terme » .Il investit donc sur des valorisations ( complètement biaisées avec nos taux actuels etc..) et des tendances globales macro. De plus, la taille d’un portefeuille d’ actifs d’un tel fond implique que sa tâche est effectivement difficile dans un contexte attentiste voire volatile avec des évaluations à 20 fois le PE actuellement sur certains titres. Avec la taille de son portefeuille, il ne peut donc pas aller et venir , sortir du marché dès que le « vent tourne un peu » aussi facilement qu’un trader, la liquidité est donc un point fondamental dans sa gestion des risques et pour ce type d’ activités ….à contrario un petit investisseur peut se montrer plus réactif.
    Et en gestion « value » cela doit être effectivement assez difficile d’ autant qu’ aucune zone géographique n’ est épargnée .La Chine n’est plus l’ eldorado à la croissance exponentielle etc… Ce que j’ entends par là c’est qu’il donne une vision et une explication d’un point de vue d’un investisseur « poids lourds », qui place sur le moyen /long terme et qui est également pénalisé quand il est en « cash » car un gérant ne gagne de l’ argent que lorsque les fonds rapportent et donc placés/ investis …aux taux d’intérêts actuels sur les marchés , sans conviction, être en cash / liquidités, cela veut dire ne rien gagner ou alors presque rien et sur les bonds/ obligations se pose le même genre d’interrogations, les prix sont élevés car les taux sont bas mais si il y a une remontée des taux..bref risque des taux etc… ..so not so safe either même si le reflexe fly to safety (T bonds / bunds) demeure .Jusqu’ à présent cela a surtout profité à l’ or et à l’ argent ..qui a dévissé de plus de 13% en une semaine !! Etre capable de profiter de ces ajustements , c’est rentable .
    Enfin, certes investir en « value » sur des valorisations gonflées à bloc ….ce n’ est pas chose aisée ou même recommandable ….
    Cela dit, prenons l’ exemple du CME ou encore plus récemment du NYSE qui ont apporté quelques modifications , passées inaperçues , mais dont les implications sont importantes…prenons l’ exemple de l’indice `dow Jones. Il est boosté à grimper toujours plus haut même s’il peut souffrir de quelques corrections . Pour faire très simplifié, Il représente les 30 grosses capitalisations boursières des entreprises US. Avec les modifications apportées à l’ indice, et pour faire court, il ne peut que grimper sur le long terme puisque dès qu’une valeur du Dow Jones ne répond plus aux critères ( par exemple si son prix chute de x% et ne représente plus un % de la capi boursière de l’ indice , le titre est remplacé par un autre ….donc difficile de baisser de beaucoup sauf si tout s’ écroule en même temps…or avec une politique monétaire très accommodante ….. depuis mars 2009 c’est le télésiège boursier ….artificiel certes mais je vois mal la FED ou une autre banque centrale créer un nouveau bain de sang en provoquant un effondrement des titres et de la bourse ….ils sont pris à leur propre piège …pour résumer, Mr Delamarche comme beaucoup de personnes formées à l’ économie ne peuvent pas avoir de « conviction » surtout « value » et on s’interroge tous sur « what’s next »….mais les taux bas sont à mon sens là pour durer quelques temps encore …..pour la forme, ils vont se risquer à augmenter les taux d’un quart de point par an ….avec un endettement massif des états, les taux doivent restés relativement bas ….et le statut quo persister etc…comme Mr Delamarche le dit très bien..aucun politique ne va s’ approprier un discours à la Churchill et se tirer une balle dans le pied …d’ autant que c’est toujours la classe moyenne qui trinque et qui est prise en otage …les très riches eux s’ envolent et défiscalisent ..qui plus est par souci de « transparence et de contrôle »…tout mouvement d’ argent est maintenant documenté etc… et pour tout contrôler on nous habitue peu à peu à l’argent dematérialisé…..c’est l’ ingérence d’un état centralisé avec les méthodes de la RDA…..vous avez dit Brexit ?! et pour cause …. les Brits se sauvent et ils vont pratiquer avec un certain pragmatisme un dumping économique qui va nous achever ….17 % de taxes sur les entreprises/ sociétés quand nous sommes en France à 33% et un enfer fiscal et administratif à s’ arracher les cheveux ….qui dit mieux ?….Mr Hollande peut rêver si il croit récupérer les banques de la City et l’ euroclearing

  • bonjour Nicolas

    Tout est dit sur la situation à 20 minutes 40 et après …ce que je me tue à dire aux gens qui ne comprennent pas !!! la crise c’ était en 2008 …on aurait du laisser le marché ajuster…là tout est faussé
    les banques ont fait n’importe quoi avant 2008
    crise et faillite des banques : sauve qui peut!!! on les sauve, on dévalue les monnaies puisque l’on a fait fonctionner la planche à billets ce qui sert aux banques à investir en bourse et aux entreprises (grandes entreprises US) à racheter leurs actions à faible cout !!! Par conséquent, les liquidités ne sont pas investies dans l’ économie réelle pour favoriser l’ investissement des entreprises et donc relancer l’ emploi ..au lieu de cela non seulement nous n’ avons pas ces effets mais en plus on étrangle la consommation en prélevant les ménages de la classe moyenne ….voilà donc le système est asphyxié !
    j’ adhère à 100% aux propos de ce monsieur

  • Salut Nicolas

    Pour une prochaine interview tu devrais prendre contact avec Charles Sannat blog insolentiae il a une vision de l’économie et de l’évolution de notre monde très intéressante
    En tout cas super interview

    Nicolas

  • Merci pour les vidéos présentes elles sont très intéressant elles servent à faire évoluer nôtres réflexion sur l évolution du patrimoine

    • C’est le but et je suis content que cela fonctionne. L’idée est de faire réfléchir sur l’évolution de notre partrimoine et de nous rendre alerte. à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.