Avant de créer ton entreprise…

Avant de te lancer à ton compte et de créer ton entreprise je reste convaincu que deux choses sont essentielles :

Si tu veux savoir comment créer une entreprise qui cartonne clique ici.

  • Une envie démesurée d’accomplir quelque chose qui te tient à cœur.
  • De l’insouciance ou de l’inconscience… et même probablement les deux.

Attention, comme toutes les personnes qui franchissent le pas, je ne peux nier que créer son entreprise procure une profonde satisfaction.  Mais je ne peux démentir non plus, qu’il y a bien des choses que j’aurais aimé que l’on m’explique avant de lancer mon entreprise !

Non pas qu’il s’agisse de mauvaises surprises (ni de bonnes d’ailleurs !), mais plutôt parce que lorsque l’on crée une entreprise on se trouve confronté à un certain nombre de problèmes… Alors, pour y palier, soit tu t’associes avec quelqu’un, soit tu te renseignes au maximum.

Alors par où commencer ?

Je commence donc par… la fameuse « bonne idée » !

Personnellement, je n’y crois pas.

Pourquoi ?

Parce que tu peux très bien commencer sans avoir l’idée !

Évidemment, si tu l’as, alors fonce !

Et il est vrai que certains la trouve avant de démarrer.

Mais j’ai remarqué que, souvent, la majeure partie des gens n’en n’ont pas vraiment une idée claire dès le départ.

Mais finalement, ceux qui sortent du lot, sont ceux qui d’une simple idée ont créé un produit. Et… au bout du compte, on ne parle que de ceux-là…

Donc inévitablement l’idée devient le point central du lancement de création d’une entreprise. Cependant et selon moi, il ne s’agit que d’une minorité d’individus.

 

Si tu veux savoir comment créer une entreprise qui cartonne clique ici.

 

Je dis NON !

« Commencer » c’est déjà un bon début.           .

Il faut certes un projet viable, mais les idées viennent souvent ensuite. La plupart du temps, cela se vérifie.

En ce qui me concerne c’est vrai.

Mais pas seulement…

Bon nombre de personnes qui ont « réussi », ont d’abord commencé, et ce n’est que par la suite que les orientations à prendre arrivent peu à peu.

Il faut structurer le projet. Se poser les bonnes questions. Construire. Bâtir le projet sur de bonnes fondations.

 

Les débuts servent surtout à acquérir l’expérience nécessaire. C’est primordial.

Cette expérience va se développer au fur et à mesure, et en vivant ton métier tu vas de mieux en mieux cerner les manques et/ou les besoins.

Ainsi une idée peu aussi germer dans ton esprit durant cette « aventure ».

 

L’idée ne doit pas être un frein.

Tout le monde ne parle que de ça, pourtant certains en « copiant » ont très bien réussi.

 

Attention, il ne s’agit par de copie, mais plutôt de s’approprier un projet, une idée.

Il n’est pas non plus question de te lancer sans rien.

Le point de départ doit être l’envie de faire un métier. Mais pas dans le sens « je le fais pour le faire ».

Comment savoir si ton projet, ton idée, te convient ?

Le meilleur indicateur est le temps.

Si lorsque tu travailles, le temps s’écoule avec longueur, alors l’envie ne t’habite pas. Par contre si le temps s’écoule en un éclair, alors tu touches au but.

Il n’y a pas que cet élément évidemment.

Mais c’est un bon indicateur pour moi, car j’ai connu un travail où le temps était deux fois plus long que la normale. Je ne l’aimais vraiment pas. Mon souvenir le plus clair est « l’heure ». Je me souviens… Je regardais une horloge, il était 15 heure. Je faisais les tâches que l’on m’avait donné et qui n’avait aucun intérêt pour moi. Puis, lorsque je regardais à nouveau l’heure, mon corps et mon esprit avaient l’impression qu’il s’était écoulé au moins 2 heures. Mais il n’était que 15 H 40 …

Ceci n’est qu’un exemple que j’ai vécu. Mais cela peu bien évidemment se matérialiser de différentes manières.

Sur quoi mettre l’accent ?

Je mets bien sûr l’accent sur le fait qu’il faut faire quelque chose que l’on aime. Et qu’ensuite si tu as les connaissances nécessaires, ainsi que l’envie, tu peux te lancer. Même si tu n’as pas l’idée qui fera de ta société « la meilleure » dans son domaine.

L’idée est en effet le point qui va faire considérablement grandir ton entreprise. Et si tu pratiques une activité classique, en utilisant le métier que tu maîtrise, tu peux aussi en vivre simplement. Mais il faut évidemment correctement gérer tes finances personnelles et celles de ton entreprise.

Peut-être qu’en lisant ceci, tu penses : « Mais Nicolas, je n’ai même pas l’idée de « quoi faire » ! ».

Trouver ça voie n’est pas toujours très évident je te l’accorde. La difficulté est précisément de savoir t’écouter en faisant abstraction des influences extérieures. Mais je suis bien conscient que ce point est très souvent le plus difficile.

Prenons un simple exemple : le dessin.

Tu aimerais bien en vivre. Mais c’est une entreprise difficile car, il faut avoir du talent, être persévérant, prêt à donner de son temps et tout cela bien souvent sans rémunération pendant… Une période plus ou moins longue et inconnue.

Je dirais que c’est difficile mais… quand même réalisable.

Le chemin classique c’est : les beaux-arts, tableaux, expositions et attente des ventes pour générer une cote sur soi. Certains n’y arrivent qu’une fois mort… Du coup tes parents t’ont ont dit : ne fais pas ça !

Un grand nombre d’entre nous les ont écoutés et aujourd’hui nous sommes comptables, professeurs, policiers, ou encore conducteurs d’engins, avec, malheureusement, le cœur et l’âme d’un artiste.

C’est embêtant.

Pourtant il est possible d’aborder le problème autrement !

Pourquoi ne pas t’orienter vers un métier de création ?

Comme l’infographie qui connaît un énorme succès ces dernières années. Puis une fois dans un domaine lié au dessin, faire tes toiles tout en essayant de tirer profit de ton cotés créatif ?

Pourquoi ne pas créer ta propre maison d’édition et produire des artistes qui font des Bandes dessinées ?

Un artiste à la fibre pour en détecter un autre.

Pourquoi ne pas trouver un travail qui rapporte beaucoup d’argent, comme la finance (trader), pour vite arrêter dans le but de produire ton art ?

J’ai pris cet exemple mais cela fonctionne avec tout.

Parfois on veut être testeur de jeux vidéo.

Les joueurs avérés rêvent tous de ce métier. Pourtant, dans le jeu vidéo, il y a tellement de métiers que bon nombre de joueurs pourraient vivre dans cette passion sans devoir être testeur !

Comme le football.

Tous ces gens qui rêvent d’être joueurs de football professionnel. Mais il n’y a pas que les joueurs ou les agents de joueurs. Dès aujourd’hui, tu pourrais être dans ta passion. Alors ok, tu ne seras pas joueur ou agent, mais tu serais au-moins dans le domaine du football au lieu d’être sur un poste qui ne signifie rien pour toi.

En résumé

  • Fais le point de tes envies, de tes aspirations.
  • Ne tiens pas compte de la fameuse « idée », surtout si elle te pose problème. Ignore-la au départ.
  • Renseigne-toi correctement et le plus possible sur le domaine que tu choisis.
  • Et lorsque tu détiens assez de connaissances pour un début cohérent, lance-toi.

L’entreprise est une émulation collective.

Donc tu n’as pas besoin de l’idée du siècle pour te lancer.

Juste d’un peu de bon sens, de beaucoup d’envie, et du courage.

Fais-le ! (Ou pas)

« Nous ne sommes jugés que par nos actes. »

 

Si tu veux savoir comment créer une entreprise qui cartonne clique ici.

 

Livre GRATUIT

Un livre de 1 800 pages : "LA REVOLTE D'ATLAS"

(le titre en Français est "LA GRÈVE") et change ton

état d'esprit !

Ce livre Fantastique sur le business et l'argent, est

après la bible, le livre le plus lu aux USA.

envelope
envelope
Hidden Content

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Télécharge le livre : "La révolte d'Atlas"  1 800 pages de fiction business qui change ton "Mindset" !